Aller au contenu



Photo

Aïkido: les écoles

aikido histoire courants

  • Veuillez vous connecter pour répondre
9 réponses à ce sujet

#1 Grimlock

Grimlock

    Dircom, Shihan en Logo-do

Posté 08 avril 2013 - 20:08

Bonjour, j'ouvre un petit sujet "curiosité". Nous savons tous que l'aïkidô, ce n'est pas une école martiale monolithique. Il existe, il a existé ou il existera différent courants, portés par des maîtres plus ou moins charismatiques. Je vous propose de lister les écoles de votre connaissance (je parle bien d'écoles ou courants, pas de fédérations ou groupes indépendants) de première, deuxième ou n-génération. A vous de jouer (je n'inaugure pas, je prendrais les écoles faciles à  trouver), avec les maîtres à  leur origine (voire l'année de leur fondation) !
On a aussi le droit aux écoles dérivés (ça ne s'appelle plus aïkidô, mais bon).

Modifié par Grimlock, 08 avril 2013 - 20:12.


#2 Breeze

Breeze

Posté 08 avril 2013 - 21:15

:coeur:

#3 Grimlock

Grimlock

    Dircom, Shihan en Logo-do

Posté 08 avril 2013 - 21:19

Ouais. Bon.
J'ai essayé, je me suis planté.
Si un modo veut fermer le sujet...

#4 Faucon Maltais

Faucon Maltais

Posté 08 avril 2013 - 23:26

C'est un projet périmé dès qu'il est achevé, du fait des divisions et regroupements continuels des différents courants. De plus, est-ce vraiment intéressant de placer des écoles historiquement très importantes comme le Yoshinkai à  côté de styles confidentiels comme l'aikikongen (voir sujet d'il y a quelques mois).

Je pense que pour se situer dans le monde de l'aikido, un descriptif par école est moins pertinent qu'une représentation en forme d'arbre généalogique, en situant chaque pratiquant selon son/ses enseignants de référence pour remonter jusqu'au Fondateur.

#5 jdmichat

jdmichat
  • VillePrès de Lyon

Posté 09 avril 2013 - 07:07

Je suis l'élève d'André, vous savez bien, l'élève d'Etienne lui même élève du petit japonais disciple direct de Morihei... :coeur:

#6 HEF

HEF

    Appelez-moi Valérie!

Posté 09 avril 2013 - 07:57

Tu es donc élève d'OS en 4e génération! :coeur:

#7 ilfiniol

ilfiniol

    Shihan en Forum-Do

Posté 09 avril 2013 - 08:13

En même temps c'est pas idiot comme manière de procéder, car même si on a suivi l'enseignement de plusieurs personnes, on se rattache souvent à  un enseignant en particulier qui lui même considère untel comme son "modèle" etc...

O'Sensei => Kobayashi =>J.F. Riondet => Eugène G. => Bibi o/

Modifié par ilfiniol, 09 avril 2013 - 08:14.


#8 shin_ronin

shin_ronin

    Aikimuseum, 8e dan

  • VilleBX

Posté 09 avril 2013 - 08:37

Je citerai un passage de l'interview de Tiki

Quand on dit je suis l'élève de X, c'est pour…


C'est pour être dans l'aura du maître… J'ai eu l'occasion de travailler avec des gens extraordinaire à  mes yeux, dans d'autres domaines aussi : en jodo avec Me Nishioka, c'est un homme fantastique. Il y a encore deux semaines, j'étais en Suisse pour le revoir.


Modifié par shin_ronin, 09 avril 2013 - 09:28.

signblog2.jpg


#9 kohaku

kohaku
  • Villelimoux

Posté 27 avril 2013 - 23:41

C'est un projet périmé dès qu'il est achevé, du fait des divisions et regroupements continuels des différents courants. De plus, est-ce vraiment intéressant de placer des écoles historiquement très importantes comme le Yoshinkai à  côté de styles confidentiels comme l'aikikongen (voir sujet d'il y a quelques mois).

Je pense que pour se situer dans le monde de l'aikido, un descriptif par école est moins pertinent qu'une représentation en forme d'arbre généalogique, en situant chaque pratiquant selon son/ses enseignants de référence pour remonter jusqu'au Fondateur.


De plus, il y beaucoups de cas comme mon professeur qui ont suivit plusieurs enseignants (kobayashi,noquet,tamura, yamagushi,nishio ect..) tous le monde ne rentre pas dans des cases

#10 Faucon Maltais

Faucon Maltais

Posté 28 avril 2013 - 11:29

Je ne pense pas qu'il ait pratiqué autant avec tous ces enseignants. De plus, être le professeur de quelqu'un, c'est un engagement du professeur lui-même à  assumer l'élève comme faisant partie de son lignage. Au maximum, cette relation n'a pu s'être développée qu'avec deux ou trois instructeurs. Faire deux ou trois stages avec les autres, je ne mets pas cela sur le même plan en termes relationnels et de transmission.





Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : aikido, histoire, courants

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)