Aller au contenu



Photo

Un Jujutsu? / L'art Le Plus Complet?

aikido hapkido etc

  • Veuillez vous connecter pour répondre
27 réponses à ce sujet

#1 Karijuu

Karijuu

    Shihan en Video-do

Posté 29 septembre 2013 - 10:08

Allez, un petit sujet bateau pour commencer l'année...

J'ai eu dernièrement deux petites conversations.
  • La première était avec une personne pratiquant le BJJ, et citant un prof lui ayant affirmé que "l'aikido, le BJJ, le judo, etc... viendrait d'un Jujutsu (JJ), qu'on aurait, entre autre élagué un peu"...

    Ce à  quoi j'était entièrement en désaccord, affirmant (surement avec tord^^) qu'"il n'y avait pas UN Jujutsu, mais PLUSIEURS JJ, développé dans différents fiefs..."

    Suivi d'un court débat sur l'origine du jujutsu...
    Mais à  ce niveau, mes connaissances sont assez limitées, et je n'ai pas fini de lire le premier livre de Don Draeger, donc j'aurais voulu savoir si vous aviez des infos au sujet du développement des jujutsus au Japon
  • Une petite conversation lors d'un pot, avec une personne pratiquant l'hapkido...

    citation "L'hapkido est un peu plus complet que l'aikido, on y fait, en plus des armes habituelle ceci, celà".
    Ce qui, avec la mauvaise foi de l'aikidoka "engagé (du moins, dans sa tête :sarcastique: )" à  eu du mal à  passer.

    Mais, cela me fit me poser la question:
    "Qu'est-ce qu'un art martial "complet", actuellement?"

    Si on se réfère au livre Classical Budo de Don Draeger, les écoles d'arts martiaux "complètes" formaient aussi à  l'étude des places fortes, à  la natation, aux armes diverses et variée,etc. avant qu'il n'y ait eu une "récession" de l'apprentissage vers le sabre, particulièrement (dites-moi si je me trompe). Alors, je trouve la question pas simple...

Forumement
Le combat est un dialogue
"Répéter, répéter, toujours répéter et faire en sorte que chaque mouvement devienne automatique, vivant, donc conscient." J.R.
Le "fort" n'est pas celui qui domine mais celui qui est toujours capable de créer une voie menant à son but.

#2 kissaki

kissaki

    Predator

Posté 29 septembre 2013 - 11:13

Effectivement le terme jujutsu étant une appellation généraliste (comme d'autres termes avant : taijutsu, torite, kumiuchi, ... et même judo qui apparait comme terme dès 1724 - rien à voir avec le judo kodokan -, bref le jujutsu est un terme générique venu après pour parler de l'ensemble. Sur wiki, il est indiqué qu'il apparait au 17e siècle), difficile de parler d'origine (précise) commune... Il faudrait alors parler d'écoles et de lignées et d'influences (et pour le Daito-ryu va falloir s'accrocher pour faire tomber d'accord tout le monde).
Est-ce que l'aikido tombe (techniquement) dans la catégorie des jujutsu ? Certains le pensent, certains le qualifier d'aiki-jutsu d'autres non.
Mais globalement pour le pratiquant lambda, difficile d'avoir une autre idée du jujutsu que comme un ancêtre unique du judo (et du bjj... Mais bon en réalité le bjj a pour ancêtre le judo kodokan, et non une école de jujutsu antérieure).

Concernant un art martial complet, cela dépend très fortement de la définition des interlocuteurs... Si on prend le contexte japonais pré-Edo cela correspond au terme sogo bujutsu (le shindo yoshin ryu par exemple est né de cette volonté à partir du yoshin koryu et d'autres yoshin ryu). A l'époque moderne, je trouve que "art complet" est souvent un concours à qui aura le plus d'armes ou disciplines différentes dans sa pratique...

Modifié par kissaki, 29 septembre 2013 - 11:42.
complément sur les autres termes que jujutsu

Mon blog: Sur les pas de mars
Mon dojo: Le Tesshinkan


#3 shin_ronin

shin_ronin

    Aikimuseum, 8e dan

  • VilleBX

Posté 29 septembre 2013 - 11:49

Jujutsu, wajutsu, yawara ge, kumi uchi, torite gusoku, etc etc etc..

Qui de la poule ou de l’œuf ?

Art martial complet ? par rapport à  quoi ? Son aspect "complet" dépend du contexte auquel il est destiné.
Japon, Edo = une culture, une histoire, des codes. Les écoles étudient le sabre, puis les lances, bâtons, et enfin le cas où il n'y a a presque plus d'armes.
Marseille, banlieue à  risque,2013 = kalashnikov, marche bien.


Aujourd'hui aucun de ceux de l'ancien temps ne sont "complets" puisqu'ils ne prennent pas en compte les évolutions modernes, armes, véhicules, gilet pare balles, etc.

L'aiki se défini lui même comme ne cherchant pas à  "vaincre".
Arts de combats, certains sans doute, mais toujours dans un contexte (pas en Afghanistan, au Mali....)

signblog2.jpg


#4 kissaki

kissaki

    Predator

Posté 29 septembre 2013 - 11:53

Soit dit en passant derrière les mots "mon AM est plus complet que le tien" (sur quelles bases / quel contexte ?), c'est plutôt la phrase "Mon AM est meilleur" qui se dessine.

Mon blog: Sur les pas de mars
Mon dojo: Le Tesshinkan


#5 ilfiniol

ilfiniol

    Shihan en Forum-Do

Posté 29 septembre 2013 - 11:57

Soit dit en passant derrière les mots "mon AM est plus complet que le tien" (sur quelles bases / quel contexte ?), c'est plutôt la phrase "Mon AM est meilleur" qui se dessine.


Ce à  quoi je réponds : "c'est bien mec ! Content pour toi."

#6 HEF

HEF

    Appelez-moi Valérie!

Posté 29 septembre 2013 - 12:02

Moi c'est pire, je dis genre "oulalalalala pfiou mais alors l'aikido c'est pas un art martial hein, c'est pas du combat! Rien à voir avec ta discipline qui est super!"

Le mec est un peu interloqué et il me laisse tranquille.

#7 kissaki

kissaki

    Predator

Posté 29 septembre 2013 - 12:18

Le mec est un peu interloqué et il me laisse tranquille.


HS : Je pensais que tu lui disais "moi aussi je fais des chutes de judo" :sarcastique:

Mon blog: Sur les pas de mars
Mon dojo: Le Tesshinkan


#8 HEF

HEF

    Appelez-moi Valérie!

Posté 29 septembre 2013 - 12:21

Je voudrais pas me faire honte: les vrais hommes font du BJJ.

Je crois que quand les admins trollent un sujet, il est temps pour eux de faire une sieste.

Bonne nuit!

#9 vaala

vaala
  • VilleCaen (14)

Posté 29 septembre 2013 - 14:29

Les personnes que j'ai rencontrées ayant pratiqué un art martial quelqu'il soit a un niveau assez "haut " ( sujet a discussion bien sur aussi) ont toutes toujours affirmé que tous les art martiaux finissent par se rejoindre lorsqu'on a atteind un certain niveau .

On m'a toujours dis que les points de depart et la pedagogie divergent mais que l'arrivée est "la même " au final !!!!

de plus les personnes qui pratiquent de manière que je qualiefierais de "passionnée" ne touchent pas a un seul art martial. Arrive toujours un certain stade ou ils se retrouvent a essayer d'autres "voies" pour diverses raison.

Après les conversations steriles sur "mon art martial est meilleur que le tien, j'en ai bouffé aussi: a commencé par mon voisin (ancien judoka) qui ne démord pas du fait que sans competitions ou tu peux latter des adversaires pour savoir qui a "la plus grosse" , ben ce n'est pas un art martial . Personnellement j'ai toujours laissé dire !! il n'est pas calibré pour piger que le principe de base aikido est d'annuler les attaques mais ne jamais attaquer pour detruire donc, impossible de faire un combat avec deux adversaires qui ne veulent pas se battre !!

Après, chacun vois midi a sa porte; chacun trouve SA "VOIE" et trouve donc SON ART MARTIAL ; il y a un tel choix a présent !!!!

Au final, on vise tout de même la maitrise du mental et du corps dans son ensemble;
c'est quand on y parviens ou qu'on commence a le sentir et y parvenir que l'on peu dire que ce que l'on fait est COMPLET . Le reste c'est de la comparaison de cours d'ecole je trouve .

Modifié par vaala, 29 septembre 2013 - 14:30.


#10 David CONSTANT

David CONSTANT

Posté 29 septembre 2013 - 15:24

Allez, un petit sujet bateau pour commencer l'année...

Dommage qu’en fait il y ait deux sujets intéressants en un fil, on va se mélanger les pinceaux :D

Mais à  ce niveau, mes connaissances sont assez limitées, et je n'ai pas fini de lire le premier livre de Don Draeger, donc j'aurais voulu savoir si vous aviez des infos au sujet du développement des jujutsus au Japon

Il y a de nombreux ouvrages traitant de l’histoire des Jûjutsu. Ceux de Don Draeger, de Serge Mol, etc. détaillent pas mal différentes écoles proposant du Yawara ou du Jûjutsu dans leur programme. A notre époque, avec internet et tous les bouquins sortis sur le sujet des Koryû, il me semble quand même que croire en un Jûjutsu unique est un manque flagrant de culture martiale de base et d’une certaine fainéantise intellectuelle, Google étant un grand ami en la matière.

Une petite conversation lors d'un pot, avec une personne pratiquant le Hapkido...

citation "Le Hapkido est un peu plus complet que l'aikido, on y fait, en plus des armes habituelle ceci, celà".
Ce qui, avec la mauvaise foi de l'aikidoka "engagé (du moins, dans sa tête file:///C:/Users/David/AppData/Local/Temp/msohtmlclip1/01/clip_image001.png)" à  eu du mal à  passer.

Mais, cela me fit me poser la question:
"Qu'est-ce qu'un art martial "complet", actuellement?"

Tout d’abord, même si je trouve cette affirmation stupide, je pense qu'elle ne doit pas être mal prise (rangez les Katana, les gars :sarcastique: ). Parce qu’elle permet de se poser une bonne question, celle posée par Karyl.

Comme il a été dit avant moi, la complétude dépend son objectif personnel et/ou l’objectif de l’école. S’adresse-t-on à  des militaires comme on s’adresse à  des civiles ? Enseigne-t-on la même chose à  quelqu’un qui a un objectif SD et à  quelqu’un qui recherche un Dô ? On pourrait encore distinguer la complétude d’un point de vue technique et celle d’un point de vue des principes. Enfin on pourrait parler de cohérence d’objectif-école et d’incohérence, sous-complétude, sur-complétude, gloubi boulga, ... La complétude me semble avant tout une affaire de point de vue.

Un exemple classique de dissonance est 1/ je viens dans un objectif de SD et 2/ j’entre dans une école qui a du sabre ou de la hallebarde dans son programme. La complétude de l’école est ici en incohérence avec mon objectif parce que je me fous de ces vieilleries qui me font perdre du temps. D'un autre côté, 1/ je suis un civil et 2/ l'école n'enseigne que le kalachnikov-dô. Incohérence entre une école sûrement efficace mais incohérente avec mon statut et mon droit de port d'arme.

En tant qu’Aikidôka, vous avez la chance de pratiquer une école où il y a une remarquable cohérence entre son catalogue technique et son orientation Dô, et si en plus cela s’accorde avec vos objectifs personnels, alors l’Aikidô est « complet ». Il ne le sera pas pour quelqu’un comme moi parce que mes objectifs doivent être sensiblement différents des vôtres (j’aime notamment trop les Keri pour m’en passer), c’est pourquoi l’offre martiale est si large. Ce serait triste pour les brunes si tout le monde aimait les blondes :/

Modifié par David CONSTANT, 29 septembre 2013 - 15:26.

Ma présentation - Munmu.fr
"Né homme dans ce monde, que devrais-je faire ?
Vendrais-je la terre pour acheter le livre ?
Fermerais-je le livre pour aiguiser le sabre ?
Pour être homme, peut-être vaut-il mieux lire sabre en main ?" , du moine Manhae (1879-1944)


#11 kissaki

kissaki

    Predator

Posté 29 septembre 2013 - 15:59

Il y a de nombreux ouvrages traitant de l’histoire des Jûjutsu. Ceux de Don Draeger, de Serge Mol, etc. détaillent pas mal différentes écoles proposant du Yawara ou du Jûjutsu dans leur programme. A notre époque, avec internet et tous les bouquins sortis sur le sujet des Koryû, il me semble quand même que croire en un Jûjutsu unique est un manque flagrant de culture martiale de base et d’une certaine fainéantise intellectuelle, Google étant un grand ami en la matière.


Pas mieux, mais vu le nombre de pratiquants en France (environ, 570.000 pour le judo, 52.000 pour le Taekwoondo, 60.000 pour l'aikido, 226.000 pour le karaté (chiffres de 2012 des fédé) et tous ceux hors fédé - même s'il faut retirer tous les enfants...) ce n'est pas vraiment l'existence d'une culture martiale de base que je rencontre dans les dojo (ou club :sarcastique:).
Et en même temps je ne peux leur en tenir rigueur, vu l'offre moderne en jujutsu, notamment les créations modernes comme le jujutsu de la fédé de Judo (désolé difficile pour moi de dire ju-jitsu) ou autres; la pratique de jujutsu non issus du judo en France est un quasi-ovni dans l'offre "martiale" française (situation en plus travaillée et bien poussée par la fédération de judo :D).

Mon blog: Sur les pas de mars
Mon dojo: Le Tesshinkan


#12 Sen'Za

Sen'Za

    Le concierge.

Posté 29 septembre 2013 - 16:00

Après les conversations steriles sur "mon art martial est meilleur que le tien, j'en ai bouffé aussi: a commencé par mon voisin (ancien judoka) qui ne démord pas du fait que sans competitions ou tu peux latter des adversaires pour savoir qui a "la plus grosse" , ben ce n'est pas un art martial . Personnellement j'ai toujours laissé dire !! il n'est pas calibré pour piger que le principe de base aikido est d'annuler les attaques mais ne jamais attaquer pour detruire donc, impossible de faire un combat avec deux adversaires qui ne veulent pas se battre !!

Bin il a raison hein ? Ne te voile donc pas la face.
Je veux dire, pour concourir en judo, il vaut mieux pratiquer le judo que l’aïkido...

D’ailleurs, pour une compétition de golf, les clubs golf et utiliser les règles du golf sont bien plus efficaces et complet que ma tenue et mon ballon de rugby. Dix ans de thérapie qu'il m'a fallu pour arriver a l'admettre aujourd'hui ici ! Dieu que j'aimais le rugby avant ça...

"Santé publique : TUER cause des séquelles irréversibles et entraîne la mort. Soyez vigilant et évitez de mourir..."

Toutes les fautes présentes sur ce message sont la propriété exclusive de leur auteur et sont donc protégées par les lois de copyright en vigueur. Ces fautes peuvent être distribuées librement sous réserve d'aucune modification.


#13 ged

ged

    Shihan de Lutin-do de niveau 2, topinambourovore repenti

Posté 29 septembre 2013 - 16:50

"Bon alors un art martial complet, c'est simple, c'est un art où on a laissé l'enveloppe (appelé aussi son).

Un art martial complet apporte plus de fibres, plus d'oligoéléments...
Par contre, il faut le faire cuire plus longtemps."

C'était la minute culinaire du dimanche.

#14 shin_ronin

shin_ronin

    Aikimuseum, 8e dan

  • VilleBX

Posté 29 septembre 2013 - 16:56

"Bon alors un art martial complet, c'est simple, c'est un art où on a laissé l'enveloppe (appelé aussi son).

Un art martial complet apporte plus de fibres, plus d'oligoéléments...
Par contre, il faut le faire cuire plus longtemps."

C'était la minute culinaire du dimanche.


et ne pas avoir employé d'aikido pour la culture..

signblog2.jpg


#15 Karijuu

Karijuu

    Shihan en Video-do

Posté 29 septembre 2013 - 17:03

Merci pour les premières réponses!

Je ne voulais pas ouvrir deux sujets en même temps, mais si cela vous va, vu que ce sont deux choses assez séparées, je veux bien ouvrir le sujet "Histoires de JujutsuS" dans le forum dédié (histoire de l'aikido?), vu qu'on a plus parlé d'arts martiaux complets, ici :sarcastique:.
Et puis je me suis dit qu'on me renverrait très rapidement chez Donn D

Je me suis un peu posé la question, pour le jujutsu, en particulier parce que d'une part, je sais que le sumo est une activité très ancienne dans l'archipel principal, et me suis demandé si certains jujutsu étaient liés, s'y étaient développés parallèlement, et d'autr part parce que je me demandais quelle était la place (étude, finalité) du jujutsu dans l'entrainement des bushi/samouraï (selon l'époque).
Et aussi la façon dont certains jujutsu auraient été créés.

(En liaison avec le sabre? en liaison avec du sumo, par ex? etc.)


"Bon alors un art martial complet, c'est simple, c'est un art où on a laissé l'enveloppe (appelé aussi son).

Un art martial complet apporte plus de fibres, plus d'oligoéléments...
Par contre, il faut le faire cuire plus longtemps."

C'était la minute culinaire du dimanche.


et ne pas avoir employé d'aikido pour la culture..


:/ ;) ;) :D
Le combat est un dialogue
"Répéter, répéter, toujours répéter et faire en sorte que chaque mouvement devienne automatique, vivant, donc conscient." J.R.
Le "fort" n'est pas celui qui domine mais celui qui est toujours capable de créer une voie menant à son but.

#16 kissaki

kissaki

    Predator

Posté 29 septembre 2013 - 17:21

Pour l'apparition du jujutsu dans une discipline, il faudrait regarder plus particulièrement chaque école (car c'est assez disparate). Mais les jujutsu anciens, plutôt que d'être des pratiques uniquement à mains nues, étaient plutôt des pratiques liant projection, clefs, étranglements et les armes (voir à ce sujet : http://www.aiki-foru...3452#entry33452). A l'époque Edo, période de longue paix, les écoles de jujutsu aux mouvements plus complexes, raffinés et détaillés ont fleuri (moins de nécessité directement lié au champs de bataille) et les armes plus longues ont été abandonnées pour des armes plus courtes utiles aux situations quotidiennes (défense civile, duel, arrestation de police... Donc on voit apparaitre beaucoup de technique au tanto, jutte, tessen... etc... Plutôt que de se promener avec un naginata).
Mais là encore ce n'est qu'une généralité où on trouvera des exceptions... Et il faut garder à l'esprit que, contrairement à l'idée répandue, ces écoles ont changé au fil du temps, perdant certaines parties techniques ou en incorporant d'autres...
Il peut être intéressant aussi de lire l'histoire de l'Araki ryu, vu que cette école est spécialisée dans le combat rapproché : http://arakiryu.org/wp/?page_id=141

Mon blog: Sur les pas de mars
Mon dojo: Le Tesshinkan


#17 Karijuu

Karijuu

    Shihan en Video-do

Posté 29 septembre 2013 - 17:46

Bon, j'ouvre un sujet dédié avec tous vos comme, alors (ça parait intéressant) :sarcastique:
Le combat est un dialogue
"Répéter, répéter, toujours répéter et faire en sorte que chaque mouvement devienne automatique, vivant, donc conscient." J.R.
Le "fort" n'est pas celui qui domine mais celui qui est toujours capable de créer une voie menant à son but.

#18 shin_ronin

shin_ronin

    Aikimuseum, 8e dan

  • VilleBX

Posté 29 septembre 2013 - 17:48

Dans la formation du guerrier pro, le combat a mains nues, ou "avec le minimum d'armes", qui l’expression appropriée, vient en dernier, au cas où.
Période de paix , HABITS CIVILS, et non armure, occupation des guerriers pour qu'ils ne restent pas sans rien faire, et ces formes prennent un peu plus d'importance.
L'apparition d'écoles où on enseigne seulement ces méthodes est plus récente.
Plus d'armes partout, besoin pour les enseignants de gagner leur vie , ouverture de l'enseignement a des populations autres que les Gens d'armes.

Modifié par shin_ronin, 29 septembre 2013 - 17:49.

signblog2.jpg


#19 Karijuu

Karijuu

    Shihan en Video-do

Posté 29 septembre 2013 - 18:03

Voilà, j'ai ouvert unTopic sur les JujutsuS.

On peut réserver ce topic à  la complétude :D.

Pour info, pour moi, un ensemble complet est tel que

toute suite convergente d'éléments de cet ensemble y admet une limite


En arts martiaux, ça dit: quoi que je fasse martialement avec mon corps, je trouverai forcément un mouvement qui sera inscrit dans le curriculum superficiel (techniques?) ou profond (principes? forme de corps?) de cet art martial :sarcastique:.
Le combat est un dialogue
"Répéter, répéter, toujours répéter et faire en sorte que chaque mouvement devienne automatique, vivant, donc conscient." J.R.
Le "fort" n'est pas celui qui domine mais celui qui est toujours capable de créer une voie menant à son but.

#20 Mushin

Mushin

Posté 29 septembre 2013 - 18:36

Après les conversations steriles sur "mon art martial est meilleur que le tien, j'en ai bouffé aussi: a commencé par mon voisin (ancien judoka) qui ne démord pas du fait que sans competitions ou tu peux latter des adversaires pour savoir qui a "la plus grosse" , ben ce n'est pas un art martial . Personnellement j'ai toujours laissé dire !! il n'est pas calibré pour piger que le principe de base aikido est d'annuler les attaques mais ne jamais attaquer pour detruire donc, impossible de faire un combat avec deux adversaires qui ne veulent pas se battre !!


Tu pourras lui montrer une démonstration de notre champion !



#21 taro

taro
  • VilleAuch

Posté 29 septembre 2013 - 20:01

l'aikido, le BJJ, le judo, etc... viendrait d'un Jujutsu (JJ), qu'on aurait, entre autre élagué un peu"


VRAI

l'art de la douceur existe dans nombre des plus de 700 ryû recensées à  l'époque édo... et puis un jour des gens ont trouvé que ce serait cool d'élaguer un peu toute cette riche diversité tout ce fichu fatras hétéroclite et poussiéreux, pour le rendre moderne, séduisant, fédérateur et ça a donné le judo... l'aikido... le kendo... etc. bref tous ces sports et danses en do au bel habillage philosophico-ésotérico-éthico-orientalo-hype qui rend bien.

Un éminent spécialiste des arts martiaux a écrit dans un ouvrage devenu aujourd'hui introuvable qu'« un art martial complet, c'est simple, c'est un art où on a laissé l'enveloppe (appelé aussi son). Un art martial complet apporte plus de fibres, plus d'oligoéléments. Par contre, il faut le faire cuire plus longtemps. »

La métaphore parle d'elle-même : dès qu'on retire à  l'Art Martial ce qui constitue son cÅ“ur (appelé ici enveloppe, ou son), il n'apporte plus ce qui constitue les éléments essentiels et fondamentaux de la pratique : verum valorem budonem evanuit. Autrement dit, on perd juste son temps en illusions.

"Par contre il faut le faire cuire plus longtemps" signifie bien entendu que l'apprentissage de l'art martial complet qui inclut ce coeur prend beaucoup plus de temps que celui qui s'en passe.


:sarcastique: .

http://kansenkai.com — 武道感覚洗錬会 — Atelier d'Étude du Budō à Auch et à Gimont (Gers)


#22 kissaki

kissaki

    Predator

Posté 29 septembre 2013 - 20:13

:sarcastique: :D les jujutsu étaient déjà hétéroclites à l'époque Edo...

Mon blog: Sur les pas de mars
Mon dojo: Le Tesshinkan


#23 Karijuu

Karijuu

    Shihan en Video-do

Posté 29 septembre 2013 - 20:19

l'aikido, le BJJ, le judo, etc... viendrait d'un Jujutsu (JJ), qu'on aurait, entre autre élagué un peu"


VRAI

l'art de la douceur existe dans nombre des plus de 700 ryû recensées à  l'époque édo... et puis un jour des gens ont trouvé que ce serait cool d'élaguer un peu toute cette riche diversité tout ce fichu fatras hétéroclite et poussiéreux, pour le rendre moderne, séduisant, fédérateur et ça a donné le judo... l'aikido... le kendo... etc. bref tous ces sports et danses en do au bel habillage philosophico-ésotérico-éthico-orientalo-hype qui rend bien.

Un éminent spécialiste des arts martiaux a écrit dans un ouvrage devenu aujourd'hui introuvable qu'« un art martial complet, c'est simple, c'est un art où on a laissé l'enveloppe (appelé aussi son). Un art martial complet apporte plus de fibres, plus d'oligoéléments. Par contre, il faut le faire cuire plus longtemps. »

La métaphore parle d'elle-même : dès qu'on retire à  l'Art Martial ce qui constitue son cÅ“ur (appelé ici enveloppe, ou son), il n'apporte plus ce qui constitue les éléments essentiels et fondamentaux de la pratique : verum valorem budonem evanuit. Autrement dit, on perd juste son temps en illusions.

"Par contre il faut le faire cuire plus longtemps" signifie bien entendu que l'apprentissage de l'art martial complet qui inclut ce coeur prend beaucoup plus de temps que celui qui s'en passe.


:sarcastique: .


:D
Le combat est un dialogue
"Répéter, répéter, toujours répéter et faire en sorte que chaque mouvement devienne automatique, vivant, donc conscient." J.R.
Le "fort" n'est pas celui qui domine mais celui qui est toujours capable de créer une voie menant à son but.

#24 ged

ged

    Shihan de Lutin-do de niveau 2, topinambourovore repenti

Posté 30 septembre 2013 - 12:40

@Taro : moi, je dis bravo, tu es un magicien, car transformer un post tout pourri en TA réponse, c'est du grand art....


Sinon, ce genre de questions me gênent toujours.
Un outil est prévu pour une certaine utilisation, pas pour tout faire.
J'imagine qu'il en est de même pour les AM.

#25 Karijuu

Karijuu

    Shihan en Video-do

Posté 30 septembre 2013 - 21:07

@Taro : moi, je dis bravo, tu es un magicien, car transformer un post tout pourri en TA réponse, c'est du grand art....


COMMENT à‡A, UN POST POURRI??? :sarcastique:

mais non, Ged, je t'aime bien :D

Plus sérieusement, le fait qu'il y ait un besoin de comparaison (après tout, on vit comme ça...) fréquent de certains pratiquants à  vue superficielle, je trouve que c'est une question pas si conne que ça...

Imaginez comment un maitre d'arts martiaux faisait pour répondre à  sa question: de quoi ai-je besoin pour être complet, en élaguant au maximum?

Mine de rien, on est un peu dans cette histoire d'art martial "complet", du point de vue de son fondateur,(des shihan), du moins, non?
;)
:/ [mode défenseur de son sujet bateau off ]
Le combat est un dialogue
"Répéter, répéter, toujours répéter et faire en sorte que chaque mouvement devienne automatique, vivant, donc conscient." J.R.
Le "fort" n'est pas celui qui domine mais celui qui est toujours capable de créer une voie menant à son but.





Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : aikido, hapkido, etc

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)