Aller au contenu



Photo

Musculation Et Aïkido

musculation

  • Veuillez vous connecter pour répondre
100 réponses à ce sujet

#1 ben

ben
  • Ville~Evry

Posté 06 juin 2012 - 15:55

Bonjour à  tous ;)

Je crée ce post pour recueillir des informations, des conseils, des avis ou des critiques. Ayant moi-même commencer la musculation il y a presque 2 ans, je me demandais si d'autres pratiquants d'Aïkido, s'adonnaient aussi aux joies de l'effort physique et mental tout seul dans leur garage ou bien en salle ;)

Mais j'aimerais bien aussi "causer muscu", car en Aïkido (avec mon point de vue de débutant bien entendu), je trouve que savoir lorsque nos muscles effectuent un effort physique pur, peut-être extrêmement intéressant. Et que ces efforts, bien qu'ils soient récompensés par "l'aspect extérieur" (même si ce n'est pas le but premier), peuvent apporter sur d'autres aspects, notamment, un contrôle de la "rage". Bon j'appelle ça comme ça, mais je ne sais pas si c'est très adapté, en tout cas mon idée, c'est que j'arrive aux cours en étant plutôt calme et (généralement) détendu. Car le stress, les petites choses qui agacent, ou un environnement hostile, sont plutôt bien évacués par l'effort physique (mais bon chacun a ses petits trucs).

Après on peut toujours parler des méthodes et programmes utilisés en musculation :D

#2 personne

personne

Posté 06 juin 2012 - 16:12

je trouve que savoir lorsque nos muscles effectuent un effort physique pur, peut-être extrêmement intéressant.

J'ai du mal à  voir ce que les muscles pourraient faire d'autre qu'un effort physique pur :D

#3 ben

ben
  • Ville~Evry

Posté 06 juin 2012 - 16:31

je trouve que savoir lorsque nos muscles effectuent un effort physique pur, peut-être extrêmement intéressant.

J'ai du mal à  voir ce que les muscles pourraient faire d'autre qu'un effort physique pur ;)


Hmm, en effet c'était peut-être mal tourné. Là où je voulais en venir, c'est qu'en effectuant une technique lorsque l'on est Uke, il m’apparaît que Tori peut-être fluide, efficace et très puissant, en n'utilisant pourtant peu de force. Pourtant, sur cette même technique, en travaillant avec une autre personne, on peut se retrouver face contre le tapis, en ayant ressenti une grande force musculaire (plutôt une sorte de compensation) de la part de Tori. Pourtant le premier Tori a aussi une puissance musculaire incroyable, sauf qu'on ne la ressent pas. Je voulais donc simplement dire, que (peut-être encore, je met tout au conditionnel), savoir ressentir lorsque l'on met beaucoup force peut-être utile, et par conséquent le travail de musculation peut-être intéressant. :D

#4 HEF

HEF

    Appelez-moi Valérie!

Posté 06 juin 2012 - 16:35

Je déplace le sujet. Je pense qu'il a sa place dans le forum aikido général.

#5 personne

personne

Posté 06 juin 2012 - 16:59

Je pense que ta reflexion porte plus sur l'efficience du mouvement et son ressenti, effectivement

savoir ressentir lorsque l'on met beaucoup force peut-être utile, et par conséquent le travail de musculation peut-être intéressant. :D

J'avoue que mon point de vue actuel va plutôt en sens inverse : j'ai toujours eu à  lutter parce que mon tonus musculaire m'empêchait de ressentir certaines finesses de mouvement que des personnes moins toniques ressentaient plus facilement. La musculation peut ainsi être un handicap.
Ceci dit si tu arrives à  développer ta musculation en salle sans affecter ta capacité de relâchement, c'est une chance...

#6 ben

ben
  • Ville~Evry

Posté 06 juin 2012 - 17:41

Je comprends ton point de vue. En effet, la musculation peut-être un handicap. Tout dépend de la façon de se muscler, si tu fais des exercices de fontes classiques ou uniquement du poids du corps, selon le temps de repos, le temps que tu passes à  bien t'étirer, si ton programme est bien homogène etc.

Personnellement, j'ai débuté avec la fonte, que j'ai très vite calmé et arrêté (débuter en musculation est difficile, et avec la masse d'informations que l'on reçoit par internet, les amis etc. on se perd facilement). En fonte, ce sont principalement des exercices d'isolation (un seul muscle, ou groupe à  la fois), donc les séances sont très longues, et selon le résultat souhaité, cela peut être décourageant. De plus, on ne sait pas trop s'il faut augmenter le poids, le nombre de répétitions ou de séries, bref, c'est compliqué. Donc je me suis mis à  faire du poids du corps (au début que des pompes, abdos, tractions), en plus j'étais tombé malade, donc j'ai mis du temps à  m'y remettre, j'ai tout changé (la fonte étant devenu trop dangereux dans mon cas). Et j'ai bien évolué en force, et physiquement. Puis j'ai commencé une méthode très connue, la méthode Lafay. Les résultats, les systèmes, tout est très bien pensé, l'intégrité du corps est une priorité. Variantes de dips, pompes, tractions, abdominaux, travail des jambes tout est là.

Donc je crois que la musculation en complément d'autres activités doit être adapté, elle n'est pas universelle. Puis les étirements change la donne, notamment pour le relâchement des muscles et leur récupération. Une bonne séance peut durer plus de 40 minutes (ce qui est plutôt long).

#7 personne

personne

Posté 06 juin 2012 - 17:57

Je n'ai que rarement fait de "fonte" au sens propre, même quand je faisais du rugby où les seuls exercices spécifiques de musculation se faisaient pendant l'échauffement (classique pompes/abdo/squat). Ceci dit, je ne me suis jamais senti en déficit de puissance musculaire, je suis de nature plutôt tonique comme indiqué plus haut.
A l'heure actuelle, je n'ai pas plus envie d'en faire, et les seuls exercices solo que je pratique sont orientés vers la construction de ce que j'appellerais la "structure", c'est-à -dire un travail de coordination musculaire globale et de recherche du maximum de relâchement. C'est de manière solo une autre manière de travailler certains éléments de la pratique martiale à  deux. Cela peut être pour toi une piste de travail, de même que les suburi qui visent un but similaire et dont d'autres te parleront mieux que moi.

#8 HEF

HEF

    Appelez-moi Valérie!

Posté 06 juin 2012 - 18:17

Tu te décris donc comme un rugbyman naturellement musclé et tonique qui aime travailler à deux pour apprendre à être plus sensible.

:D

#9 personne

personne

Posté 06 juin 2012 - 18:32

Tu te décris donc comme un rugbyman naturellement musclé et tonique qui aime travailler à  deux pour apprendre à  être plus sensible.

;)

Je t'avais bien dit de ne pas flatter mon égo sur les smileys, tu vois où ça me mène : des années de travail foutues en l'air ;) ;)

Bon, je me suis sans doute mal exprimé : je voulais souligner le fait que pour moi, cette tonicité (j'ai pas dit musculature ;) ) a pour certains aspects été un handicap dans ma recherche martiale.

P.S. : je suis déjà pris, au cas où tu y songerais... :D

Modifié par personne, 06 juin 2012 - 18:42.


#10 HEF

HEF

    Appelez-moi Valérie!

Posté 06 juin 2012 - 18:34

Et je t'ai pas encore parlé de notre projet de calendrier aiki-forum. :D

PS: Moi aussi. ;)

#11 personne

personne

Posté 06 juin 2012 - 18:39

Et je t'ai pas encore parlé de notre projet de calendrier aiki-forum. ;)

"Les Dieux du Tatami" ?

Si tu as bien lu, je parlais au passé. l'expérience venant et les années passant, je commence à  acquérir ce fameux "ki" situé au niveau du hara et qui m'empêche désormais de porter la ceinture de mes débuts ;)

N'hésite pas à  en parler à  Léo, il a déjà un stock de groupies :D

#12 ben

ben
  • Ville~Evry

Posté 06 juin 2012 - 18:46

Je n'ai que rarement fait de "fonte" au sens propre, même quand je faisais du rugby où les seuls exercices spécifiques de musculation se faisaient pendant l'échauffement (classique pompes/abdo/squat). Ceci dit, je ne me suis jamais senti en déficit de puissance musculaire, je suis de nature plutôt tonique comme indiqué plus haut.
A l'heure actuelle, je n'ai pas plus envie d'en faire, et les seuls exercices solo que je pratique sont orientés vers la construction de ce que j'appellerais la "structure", c'est-à -dire un travail de coordination musculaire globale et de recherche du maximum de relâchement. C'est de manière solo une autre manière de travailler certains éléments de la pratique martiale à  deux. Cela peut être pour toi une piste de travail, de même que les suburi qui visent un but similaire et dont d'autres te parleront mieux que moi.


Oui, je vois. Une personne naturellement plus forte n'aura peut-être pas les même sensations qu'une personne qui vient de plus loin physiquement ;)

En effet, c'est intéressant. Surtout que je cherche au maximum à  faire des liens entre mes activités physiques. Ah les suburi... La première fois est intéressante, les bras et les dorsaux chauffent très vite ;) C'est un bon exercice en effet, j'en intégrerais peut-être.

Tu te décris donc comme un rugbyman naturellement musclé et tonique qui aime travailler à  deux pour apprendre à  être plus sensible.

:D


;) Haha, interprétation imbattable.

Modifié par ben, 06 juin 2012 - 18:49.


#13 Breeze

Breeze

Posté 06 juin 2012 - 21:29

Ceci dit si tu arrives à  développer ta musculation en salle sans affecter ta capacité de relâchement, c'est une chance...

Euh non, ce n'est pas une chance : c'est du travail.

J'ai fait beaucoup de muscu (et je continue), et j'ai mis des années avant d'arriver à  être relâché...

#14 ben

ben
  • Ville~Evry

Posté 06 juin 2012 - 22:46


Ceci dit si tu arrives à  développer ta musculation en salle sans affecter ta capacité de relâchement, c'est une chance...

Euh non, ce n'est pas une chance : c'est du travail.

J'ai fait beaucoup de muscu (et je continue), et j'ai mis des années avant d'arriver à  être relâché...


En effet, c'est une recherche assez conséquente. Et puis chacun a sa morphologie et ses facilités, mais lorsque l'on est sur le tapis, quand on a 2 ou 3 séances de musculation par semaine (voire 4 pour certains), on évite pas mal les crispations :D

Il faut juste faire attention à  avoir suffisamment de repos pour pas se ruiner.

#15 kohaku

kohaku
  • Villelimoux

Posté 06 juin 2012 - 22:54

moi aussi je fais un peux de muscu à  coté, disons pour l'esthétique. mais je me limite à  une séance par semaine sous peine de perdre des sensations dans ma pratique (relâchement ). Le problème lorsque l'on fait de la muscu, c'est de savoir si le mouvement passe car l'on est physique au dessus ou si l'ont est bien placé avec un bon timing . Et souvent on ne s'en rend compte que lorsque l'on tombe sur un colosse

#16 Boogieman

Boogieman

Posté 07 juin 2012 - 10:00

hop, et un de plus, je pratique également un peu de muscu le soir, les jours ou je ne pratique pas l'Aïkido (ni le Karate d'ailleurs ce qui laisse environt 2 fois par semaine). Plutôt dans le but de garder un certain tonus musculaire, et uniquement avec le poid du corps (+1 pour la méthode lafay :D )
Amha certains exo de gainage peuvent être utiles dans la pratique de l'Aïkido.
En ce qui concerne le relachement, ce n'est pas parceque l'on est musclé que le relachement est impossible, loin de la. Je pense que cela vient plus d'un état mental que du physique pur (d'ailleurs je connais certains gros gabarits pas souples du tout qui sont des modèles en terme de relachement)

#17 da_sway

Posté 07 juin 2012 - 10:40

En ce qui concerne le relachement, ce n'est pas parceque l'on est musclé que le relachement est impossible, loin de la.


+1 Et AMHA, quelqu'un qui est relaché alors qu'il pourrait se contenter de sa pure force connait mieux le relachement que quelqu'un qui est relaché parce qu'il na pas d'autres choix (physique) que de l'être (mi-truisme, dsl...).

D'ailleurs, l'expérience montre très bien que la relation contraire entre force musculaire et relachement n'est absolument pas fondée. J'ai vu un nombre incalculabe de pratiquants taillés comme des allumettes essayer de passer en force comme tout le monde, ce qui est assez cocasse je dois dire. :D

Je fais presque au quotidien du travail physique notamment au kettlebell, que je trouve pour de multiples raisons intimement lié à  ma pratique et réflexions martiales.
Site du club de Levallois-Perret: http://www.aikido-le...m/site/page.php

Notre page Facebook : http://www.facebook....114764461913125 (Info, vidéos, articles, etc.)

#18 ben

ben
  • Ville~Evry

Posté 07 juin 2012 - 14:16

moi aussi je fais un peux de muscu à  coté, disons pour l'esthétique. mais je me limite à  une séance par semaine sous peine de perdre des sensations dans ma pratique (relâchement ). Le problème lorsque l'on fait de la muscu, c'est de savoir si le mouvement passe car l'on est physique au dessus ou si l'ont est bien placé avec un bon timing . Et souvent on ne s'en rend compte que lorsque l'on tombe sur un colosse

hop, et un de plus, je pratique également un peu de muscu le soir, les jours ou je ne pratique pas l'Aïkido (ni le Karate d'ailleurs ce qui laisse environt 2 fois par semaine). Plutôt dans le but de garder un certain tonus musculaire, et uniquement avec le poid du corps (+1 pour la méthode lafay ;) )
Amha certains exo de gainage peuvent être utiles dans la pratique de l'Aïkido.
En ce qui concerne le relachement, ce n'est pas parceque l'on est musclé que le relachement est impossible, loin de la. Je pense que cela vient plus d'un état mental que du physique pur (d'ailleurs je connais certains gros gabarits pas souples du tout qui sont des modèles en terme de relachement)


+1 pour le gainage, je crois d'ailleurs que Me René VDB conseillait fortement de faire des exercices de renforcement physique durant l'échauffement (j'ai du voir ça dans une interview). Et lorsque je pratique avec des plus gradés qui pousse le rythme, ça me parait clair qu'il faut que le corps puisse suivre. C'est surtout au niveau des jambes que j'ai senti un changement physique notable, en même temps le Kiba-dachi, ça réveille les jambes ;)


En ce qui concerne le relachement, ce n'est pas parceque l'on est musclé que le relachement est impossible, loin de la.


+1 Et AMHA, quelqu'un qui est relaché alors qu'il pourrait se contenter de sa pure force connait mieux le relachement que quelqu'un qui est relaché parce qu'il na pas d'autres choix (physique) que de l'être (mi-truisme, dsl...).

D'ailleurs, l'expérience montre très bien que la relation contraire entre force musculaire et relachement n'est absolument pas fondée. J'ai vu un nombre incalculabe de pratiquants taillés comme des allumettes essayer de passer en force comme tout le monde, ce qui est assez cocasse je dois dire. ;)

Je fais presque au quotidien du travail physique notamment au kettlebell, que je trouve pour de multiples raisons intimement lié à  ma pratique et réflexions martiales.


Je suis aussi d'accord, à  mon avis, avoir la capacité physique de "détruire" tout en recherchant le contrôle et le relâchement relève du choix, et ce choix est difficile, c'est ce qui le rend intéressant. Après concernant le physique d'allumette, il faut se méfier :D je connais des gens assez fin physiquement, qui possèdent une force incroyable (là encore, ça dépend de la façon de travailler son corps).

Ah je ne connais pas bien le travail avec des Kettlebell, mais j'ai vu des méthodes Full Kettlebell dans le commerce. Je me renseignerais dessus ;)

#19 da_sway

Posté 07 juin 2012 - 15:46

Après concernant le physique d'allumette, il faut se méfier :D je connais des gens assez fin physiquement, qui possèdent une force incroyable (là encore, ça dépend de la façon de travailler son corps).


C'est vrai. Ce que je voulais dire plutot, c'est que notamment parmi les débutants, on voit des gens qui n'ont pas de force physique essayer quand meme de passer en force. C'est normal, faut passer par la pour apprendre, mais cela prouve bien que la relation force=passer en force ne tient pas si debout que cela. Elle n'est en tout cas pas a sens unique.
Site du club de Levallois-Perret: http://www.aikido-le...m/site/page.php

Notre page Facebook : http://www.facebook....114764461913125 (Info, vidéos, articles, etc.)

#20 mathias26

mathias26

Posté 07 juin 2012 - 18:55

la musculation est un très bon complément pour n'importe quel sport. On parle plutôt de préparation physique en association avec un sport.

Avec les arts martiaux, cela permet de gagner en puissance, explosivité, endurance, tonus, gainage, équilibre...

#21 HEF

HEF

    Appelez-moi Valérie!

Posté 07 juin 2012 - 19:00

Salut Mathias. Une présentation dans la rubrique dédiée?

#22 mathias26

mathias26

Posté 07 juin 2012 - 21:39

J'y vais de ce pas ! :D

#23 Matthieu J

Matthieu J

    ♫ In the navy ♪

Posté 08 juin 2012 - 11:20

Comme le dit Mathias parler de musculation n'a pas vraiment de sens tout comme parler de musculation fonte, ou au poids de corps, kettlebell...

Ce ne sont que des méthodes mettant l'accent sur les outils, une fois les outils en main, il faut encore savoir l'effet recherché. Mathias a totalement raison de parler de préparation physique au sens ou cela regroupe des domaines aussi large que l'endurance, la flexibilité, la force, la vitesse, la coordination...

En une fois que l'on parle de force encore faut il savoir ce qui est recherché, la force max, force endurance, force explosive... Et selon ce que l'on recherche, cela oriente le choix en terme de charge, de répétitions, de temps de pause... Souhaite t on un travail isolé, fonctionnel, ...

C'est pour cela qu'il est possible d'avoir des pratiquants fins avec une force considérable, l'adaptation en force max sollicite plus le système nerveux que les fibres musculaires elles mêmes beaucoup plus sollicitées dans un travail d'hypertrophie. Et donc un pratiquant plus volumineux peut aisément être moins fort qu'un pratiquant plus fin.

Quand certains expliquent que la "muscu" ne sert à  rien qu'il est préférable de faire de l'endurance, c'est oublier que le coeur est un muscle et qu'il est entraîné dans un schéma endurant comme peut l'être l'ensemble des muscles du corps humain.

C'est comme le gainage qui revient à  la mode avec les méthode de prévention des troubles lombo-sacrés. Mais de quel gainage parle t on? Stabilisation, renforcement, puissance, ...

Comme l'a dit Ben, il est possible de trouver un quantité d'informations sur ce domaine et les néophytes ne savent pas faire le tri dans tout cela. La préparation physique ne s'improvise pas et le travail musculaire n'est absolument pas un problème pour le travail en aikido si peu que l'on sache ce que l'on fait (dans les deux disciplines d'ailleurs :-) ).

Savoir quoi faire, comment, dans quel ordre... C'est tout un art :-)
"Il n'y a de nouveau que ce qui a été oublié"

#24 ben

ben
  • Ville~Evry

Posté 08 juin 2012 - 13:23

C'est vrai, tout cela est de la préparation physique. Développer les muscles mais pas que (tendons, nerfs, cerveau, voire esprit si l'on pose l'accent plus loin...), est certes un univers assez imposant :hero:

Concernant la préparation physique aux arts martiaux, j'estime que tendre vers un développement complet (force, vitesse, souplesse...) simultanément avec le développement de la technique, est très intéressant.

Fonte, poids du corps, du moment que la méthode utilisée est bonne, je ne pense pas non plus que ce soit important. Je dirais juste, que le poids du corps me semble plus "facile" pour déterminer sa progression.

D'ailleurs j'ai lu un article intéressant sur une méthode de brute :D

http://www.superphys...c.php?f=2&t=899

Les 5 principes:

1.priorité au dos et aux articulations (même si je pense qu'il ne faut pas privilégier un seul groupe musculaire, l'importance du dos dans le "Warrior Workout" est proposée de manière intéressante)

2.Alterner résistance haute intensité et haute vitesse

3.S’entraîner sous "fatigue contrôlée" (c'est le point qui m’intéresse le plus dans cet article)

4.Ne pas s’entraîner jusqu'à  l'échec musculaire (il est expliqué qu'il est important, pour un guerrier, de ne pas préparer le cerveau à  l'échec, bon c'est intéressant aussi comme théorie)

5.Une routine courte (là je suis plutôt d'accord, au bout de plus d'un an de grosses séances, même si on a l'impression d’être rodé, intérieurement c'est super crevant)

Enfin bon, juste un article avec des points intéressants, après je sais pas si elle est recommandable :enerve:

#25 jordan

jordan

Posté 26 juin 2012 - 23:18


je trouve que savoir lorsque nos muscles effectuent un effort physique pur, peut-être extrêmement intéressant.

J'ai du mal à  voir ce que les muscles pourraient faire d'autre qu'un effort physique pur :hilare:


Hmm, en effet c'était peut-être mal tourné. Là où je voulais en venir, c'est qu'en effectuant une technique lorsque l'on est Uke, il m’apparaît que Tori peut-être fluide, efficace et très puissant, en n'utilisant pourtant peu de force. Pourtant, sur cette même technique, en travaillant avec une autre personne, on peut se retrouver face contre le tapis, en ayant ressenti une grande force musculaire (plutôt une sorte de compensation) de la part de Tori. Pourtant le premier Tori a aussi une puissance musculaire incroyable, sauf qu'on ne la ressent pas. Je voulais donc simplement dire, que (peut-être encore, je met tout au conditionnel), savoir ressentir lorsque l'on met beaucoup force peut-être utile, et par conséquent le travail de musculation peut-être intéressant. :hilare:


Bonsoir,

Pour mon premier message (après ma présentation sur le forum), j'aimerai apporter un point de réflexion sur ce sujet. Il me semble que l'apprentissage de la sensation du muscle lors d'un effort peut-être utile à  l'apprentissage du relâchement de ce muscle.

J'en ai fait l'expérience à  mon humble niveau il y a quelques temps avec de la musculation poids du corps. Ayant à  ce moment un tronc relativement puissant et des bras ridiculement faibles j'avais tendance (paradoxalement) à  mettre de la force dans mes bras sans m'en rendre compte. Le travail de musculation m'a permis de prendre conscience de ce que mes partenaires me disaient depuis un moment.

J'ai donc tendance à  être d'accord avec les remarques de da_sway et Boogieman:


En ce qui concerne le relachement, ce n'est pas parceque l'on est musclé que le relachement est impossible, loin de la.


+1 Et AMHA, quelqu'un qui est relaché alors qu'il pourrait se contenter de sa pure force connait mieux le relachement que quelqu'un qui est relaché parce qu'il na pas d'autres choix (physique) que de l'être (mi-truisme, dsl...).

D'ailleurs, l'expérience montre très bien que la relation contraire entre force musculaire et relachement n'est absolument pas fondée. J'ai vu un nombre incalculabe de pratiquants taillés comme des allumettes essayer de passer en force comme tout le monde, ce qui est assez cocasse je dois dire. :heureux:

Je fais presque au quotidien du travail physique notamment au kettlebell, que je trouve pour de multiples raisons intimement lié à  ma pratique et réflexions martiales.


Mes 2 cents.




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)