Aller au contenu



Photo

Sex, Aïkido & Rock'N'Roll

voie aikido

  • Veuillez vous connecter pour répondre
67 réponses à ce sujet

#1 jay

jay

Posté 25 décembre 2012 - 18:32

Certains disent que l'Aïkido est amour?
que veut on dire par amour, comment cela se pratique en Aïkido?
fait on l'amour en executant un nikyo bien profond?
qu'est ce qui se cache derriere ce mot magique?

#2 Magic

Magic

Posté 25 décembre 2012 - 19:36

à  toi de le découvrir, on v a pas non plus toujours faire le boulot à  ta place!

#3 kovaleff michel

kovaleff michel
  • Villeaix enprovence

Posté 25 décembre 2012 - 20:07

vous avez fumé quoi ?

#4 kohaku

kohaku
  • Villelimoux

Posté 25 décembre 2012 - 21:22

bonsoir,
aimer en aikido veut dire pour moi, que dans une situation de conflit, l'aikidoka si il le peut doit être capable de maitriser l'attaquant sans forcement le blesser.

#5 Magic

Magic

Posté 25 décembre 2012 - 21:45

vous avez fumé quoi ?

Du saumon

#6 kovaleff michel

kovaleff michel
  • Villeaix enprovence

Posté 25 décembre 2012 - 21:59

bonsoir,
aimer en aikido veut dire pour moi, que dans une situation de conflit, l'aikidoka si il le peut doit être capable de maitriser l'attaquant sans forcement le blesser.

je crois qu'à  un certain niveau il n'y a plus de conflit......ou tout au moins on a sur le dit conflit un autre point de vue....

#7 jay

jay

Posté 25 décembre 2012 - 22:54

à  toi de le découvrir, on v a pas non plus toujours faire le boulot à  ta place!

c'est pour causer cher monieur, pas forcement un sujet qui m'empeche de dormir. :sarcastique:
puis comme dans un thread ca partait en hors sujet avec quelques argumentations sur ce sujet ci, j'ai commencé le thread. voila, y a plus qu'a, pour les interessés...


vous avez fumé quoi ?

Du saumon

surement pas les tatamis.

#8 kohaku

kohaku
  • Villelimoux

Posté 25 décembre 2012 - 23:22


bonsoir,
aimer en aikido veut dire pour moi, que dans une situation de conflit, l'aikidoka si il le peut doit être capable de maitriser l'attaquant sans forcement le blesser.

je crois qu'à  un certain niveau il n'y a plus de conflit......ou tout au moins on a sur le dit conflit un autre point de vue....


ta vision des chose est pour moi de la philosophie, car pour moi maitriser un attaquant sans le blessé ca demande un écart de niveau énorme donc on est déjà dans le rêve.
Quand au fait de régler le conflit avant qu'il existe par la discution, l'attitude ect... pas besoin de faire de l'aikido pour ça, il faut juste du charisme et/ou de la répartie

#9 Magic

Magic

Posté 26 décembre 2012 - 08:44

en parlant de répartie, avant de comprendre l'amour en aikido, essaye de comprendre l'humour..... :sarcastique:
Maitriser un agresseur sans le blesser, les infirmiers psychiatriques, doivent le faire à  peu près tous les jours, et ils ne font pas d'aiki.

Modifié par Magic, 26 décembre 2012 - 08:45.


#10 jay

jay

Posté 26 décembre 2012 - 13:12

un forumeu infirmier psychatrique pour confirmer? les infirmiers font ils de l'Aïki sans le savoir? :sarcastique:

#11 Magic

Magic

Posté 26 décembre 2012 - 15:27

ici y a que les patients, pas les infirmiers.......

#12 Momotaro

Momotaro

    Somewhere, chasing Bakemono

Posté 26 décembre 2012 - 15:39

ici y a que les patients, pas les infirmiers.......

Tu parles pour toi ? :sarcastique:

Il y a sans doute des tas de gens qui pratiquent l'aïki-do sans le savoir. Les infirmiers psy (enfin pas tous) entre autres. Je connais des gens qui ne sont pas montés sur un tatami ou pas souvent, et qui comprennent mieux et plus vite que beaucoup d'entre nous les principes d'absorption, de distance, de déséquilibre… C'est pas juste, mais c'est ainsi.

Pour en revenir au sujet :

Certains disent que l'Aïkido est amour?
que veut on dire par amour, comment cela se pratique en Aïkido?
fait on l'amour en executant un nikyo bien profond?
qu'est ce qui se cache derriere ce mot magique?

Pour le "certains" il y a O'sensei déjà : lire Takemusu aiki, notamment.
Il ne faut pas restreindre le sens du mot, mais le comprendre comme un terme générique. O'sensei parle d'aï (attachement, amour, harmonie…), d'un sentiment devant englober non seulement uke, mais l'humanité entière, dans la recherche par la pratique. Pour reprendre la boutade de Magic : c'est un sentiment qui s'expérimente. On peut en parler des heures, mais ce qui compte, c'est ce qui se vit.
Il y a aussi des tas de gens qui "font" de l'aïkido sans que cela semble trop les préoccuper. C'est un peu comme la politique, voire la religion, si on veut - et si vous me permettez cette métaphore un brin osée : certains s'y intéressent pour l'amour de l'humanité, d'autres pour en retirer avantage-s pour eux-mêmes, et quelques-uns pour les deux. Et parfois, on peut aussi découvrir une facette du truc qu'on ne comprenait pas au détour d'une expérience : rencontre, visite, etc.
Bonne-s méditation-s. Avec ou sans aïki-do :sarcastique:
Toutes sortes de choses
Me reviennent en mémoire
Cerisiers fleuris
(Bashô)

#13 Magic

Magic

Posté 26 décembre 2012 - 16:17

tu vois "l'humanité tout entière", là tu es restrictif à  mon avis par rapport au sens du mot amour de O sensei.......

#14 Momotaro

Momotaro

    Somewhere, chasing Bakemono

Posté 26 décembre 2012 - 16:23

tu vois "l'humanité tout entière", là tu es restrictif à mon avis par rapport au sens du mot amour de O sensei.......

Si tu veux parler de l'Univers, j'ai pas toutes les compétences - même si je veux bien croire. Je connais un peu mieux (enfin je crois) les humains, c'est pourquoi je restreins mon propos (mm s'il me semble qu'O'sensei a bien parlé - aussi - de l'humanité). Ton copain MichelK a l'air d'en connaitre un rayon sur le sujet de l'Univers :sarcastique:
Soyez sages les enfants, je m'absente un petit moment. Laissez ce forum propre et en ordre, ou bien j'appellerai le père Fouettard :sarcastique: à tout' !
Toutes sortes de choses
Me reviennent en mémoire
Cerisiers fleuris
(Bashô)

#15 Magic

Magic

Posté 26 décembre 2012 - 19:35

c'est rien, t'inquiètes, juste difficile de s'affranchir de l'héritage judéo chretien qui place l'homme au dessus de tout....

#16 jay

jay

Posté 26 décembre 2012 - 21:23

:sarcastique:

#17 mdazy

mdazy

    Ami des gens

Posté 26 décembre 2012 - 22:10

en parlant de répartie, avant de comprendre l'amour en aikido, essaye de comprendre l'humour..... :sarcastique:
Maitriser un agresseur sans le blesser, les infirmiers psychiatriques, doivent le faire à  peu près tous les jours, et ils ne font pas d'aiki.

Dixit une sempaï qui était, jusqu'à  sa retraite récente, infirmière en hosto psy, quand ils ont besoin de maîtriser un psychotique grave en pleine crise, l'aïkido ne lui servait pas à  grand chose : le seul truc qui fonctionne c'est d'avoir une personne pour tenir chaque membre en attendant que ça passe (ou la piqûre de calmant).
"Sans déconner, elle est pas belle, la vie ?" (moi)

#18 Magic

Magic

Posté 27 décembre 2012 - 09:00

et bien c'est une immobilisation comme une autre. Et ton sempai, elle commet la même erreur que beaucoup d'entre nous, elle reporte sa propre faiblesse sur celle de la discipline.

#19 Momotaro

Momotaro

    Somewhere, chasing Bakemono

Posté 27 décembre 2012 - 09:29

Hum. Ne soyons pas trop hâtifs, maître Magic :sarcastique:
(je dis ça pour moi aussi. Cf. ma réaction d'hier, assez disproportionnée, sur les présentations)
Toutes sortes de choses
Me reviennent en mémoire
Cerisiers fleuris
(Bashô)

#20 jay

jay

Posté 27 décembre 2012 - 13:23

l'amour alors! ou sont les kenji et les explications techniques sur l'amour en Aïkido que j'ai vu dans un autre thread? :sarcastique:

#21 Momotaro

Momotaro

    Somewhere, chasing Bakemono

Posté 27 décembre 2012 - 16:05

:sarcastique:
Toutes sortes de choses
Me reviennent en mémoire
Cerisiers fleuris
(Bashô)

#22 Gombro

Gombro

Posté 27 décembre 2012 - 18:55

Je vois que tout ça fait jaser finalement...

Mon avis : l'amour, de façon générique, et si on sort du psychologisme, est une forme d'unité supérieure à  partir de deux ou davantage.

On peut parvenir à  cette unité par diverses formes d'oubli de soi qui permette de se mettre à  la place de l'autre et de le comprendre (y compris dans le sens de : "inclure"). On devient l'autre et l'autre devient soi.

A partir de là, il n'est pas (trop :sarcastique: ) difficile d'extrapoler ça à  la pratique de l'aikido : deux adversaires/partenaires qui doivent s'harmoniser, le non-agir (oubli de soi, dépersonnalisation) nécessaire à  la réussite d'une technique, le conflit supposé dépassé par la redirection des énergies, etc.

#23 Breeze

Breeze

Posté 28 décembre 2012 - 00:19

Je vois que tout ça fait jaser finalement...

Mon avis : l'amour, de façon générique, et si on sort du psychologisme, est une forme d'unité supérieure à  partir de deux ou davantage.

On peut parvenir à  cette unité par diverses formes d'oubli de soi qui permette de se mettre à  la place de l'autre et de le comprendre (y compris dans le sens de : "inclure"). On devient l'autre et l'autre devient soi.

A partir de là, il n'est pas (trop :sarcastique: ) difficile d'extrapoler ça à  la pratique de l'aikido : deux adversaires/partenaires qui doivent s'harmoniser, le non-agir (oubli de soi, dépersonnalisation) nécessaire à  la réussite d'une technique, le conflit supposé dépassé par la redirection des énergies, etc.

Mmmm, c'est très capillotracté, tout ça... :sarcastique:

L'amour, les deux sont en harmonie/recherche/entretien de l'harmonie mentale et physique. Les deux partenaires collaborent pour une forme de fusion.

L'Aikido, c'est la mise en situation d'un conflit, donc l'inverse de l'harmonie.
Le but est la redirection/neutralisation de l'attaque (pour l'attaqué). Les deux personnes n'ont pas du tout le même but ; l'un veut éclater la tête de l'autre (ou fait semblant, en dojo), et l'autre par l'apport de la technique, le neutralise.

En conditions réelles, si l'agresseur est relâché, il ne va pas, subjugé par l'esprit supérieur de l'Aikido, se jeter sur l'autre pour lui faire des câlins et des bisous :moqueur: ; non, il va réattaquer, ou s'éloigner en proférant des menaces et des insultes...

On est bien loin de Bisounoursland, où l'ennemi devient un ami... :sarcastique: ...ou un amant... :sarcastique: :heureux:

#24 Abd

Abd
  • VilleChoisy Le Roi

Posté 28 décembre 2012 - 01:05

Certains disent que l'Aïkido est amour?
que veut on dire par amour, comment cela se pratique en Aïkido?
fait on l'amour en executant un nikyo bien profond?
qu'est ce qui se cache derriere ce mot magique?

L'Aïkido, comme éthymologiquement ce qu'il signifie, c'est avant tout une voie.
Aller vers donc, ou en direction d'une harmonie.
Mais, une harmonisation du ki !

Ki est-il l'amour ? Je ne le pense pas.

Il faut aimer, mais à  juste titre selon ce que l'on a à  aimer.
L'Aïkido va permettre, telle une méthodologie, à  nous orienter pour bien aimer, et aimer correctement.
Il est évident qu'il ne faut pas aimer excessivement n'importe quoi et n'importe comment, ni même n'importe qui !
Harmoniser notre amour en l'amenant vers la bonne voie.

Mais nous ne sommes pas fait que d'amour, il y a aussi la raison, l'intelligence, la prise de conscience, l'éveil...
Tout ça avec l'amour fait parti du ki, dirais-je !

Et donc "l'Aïkido", coordonner le sens du ki, est un principe de cohérence universel, et ne signifie pas seulement amour.
C'est "être", devenir "vivant", dans la lucidité de percevoir et d'atteindre l'au-delà de la logique, discerner l'insondable monde sensible de la tendre à¢me spirituelle de la nature...
Ne faire qu'un avec elle, corps et esprit... presque utopie si on arrive à  sentir un seul moment de cette unité...

J'espère avoir répondu à  la question ! :sarcastique:


(Je sais, nul n'est plus frapadingue que moi ! :sarcastique: D'ailleurs, qui dit mieux ! :sarcastique: )
« Le Budo est un travail d’amour, un chemin permettant de vaincre la discorde en nous-mêmes et apportant la paix dans le monde, pour faire du coeur de l’univers, le coeur de chacun. » O Sensei

#25 Magic

Magic

Posté 28 décembre 2012 - 09:06

@Breeze
"L'Aikido, c'est la mise en situation d'un conflit, donc l'inverse de l'harmonie.
Le but est la redirection/neutralisation de l'attaque (pour l'attaqué). Les deux personnes n'ont pas du tout le même but ; l'un veut éclater la tête de l'autre (ou fait semblant, en dojo), et l'autre par l'apport de la technique, le neutralise."

Si tu pars d'un conflit pour arriver à  une certaine harmonie, tu as fait qqchose, si tu pars de l'harmonie pour arriver à  l'harmonie, tu as fait la sieste.
conflit : l'un veut éclater la tête de l'autre, amour à  votre sauce: l'un veut éclater le c... de l'autre, y a juste une différence de hauteur.





Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : voie, aikido

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)